Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Depuis le 04 novembre 2016, les Marocains peuvent de nouveaux appeler par WhatsApp, Viber, Google Duo ou encore Skype. Le blocage des appels sur ces applications de Voix sur IP (VoIP), instauré depuis janvier 2016, a été levé par l’Autorité nationale de règlementation des télécommunications (Anrt) du Maroc.

Le régulateur télécoms l’a d’ailleurs annoncé à travers un communiqué publié sur son site web. Ce déblocage des appels VoIP intervient dans un contexte particulier, marqué par l’ouverture ce 07 novembre 2016, à Marrakech, de la 22ème Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Une rencontre internationale pour laquelle des centaines de personnes ont fait le déplacement au Maroc jusqu’au 18 novembre.

0711-42258-le-maroc-leve-le-blocage-des-appels-sur-les-applications-de-voip-whatsapp-viber-et-skype_L-1.jpg

Si l’on peut penser que le déblocage survient surtout pour ne pas irriter les visiteurs étrangers actuellement présents au Maroc, le régulateur télécoms, dans son communiqué, fait plutôt comprendre que la décision découle de la volonté de veiller aux intérêts des consommateurs. Cette décision découle donc de « l’évaluation faite par l’Anrt de l’évolution, tant aux niveaux national qu’international, de la situation des marchés des télécommunications et du contexte réglementaire, d’une part, et, compte tenu des exigences d’un développement harmonieux du secteur au bénéfice des usagers, d’autre part », indique l’Anrt.

Le gendarme du marché marocain des télécoms souligne qu’il « suit avec intérêt ces questions (VoIP) et veillera à faire bénéficier aux consommateurs des meilleures évolutions technologiques, en harmonie avec les impératifs de développement du secteur et des acteurs, et dans le respect de la réglementation en vigueur ».

Au mois d’octobre dernier, le centre d’études pour les innovations technologiques de la Brookings Institution, organisme de recherche universitaire américain, révélait que le blocage de la VoIP au Maroc a fait perdre au pays la somme de 320 456 034 dollars US. Ces conclusions étaient issues d’une étude menée de juillet 2015 à juin 2016 sur le coût de la coupure de l’accès à Internet ou encore de l’accès aux applications de VoIP dans 19 pays.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par : B. WIECZOREK / Lillybelle