Étiquettes

, , , , , ,

L’ART, le régulateur du secteur des télécoms au Cameroun, vient de lancer un appel d’offres restreint en direction de trois cabinets locaux, en vue de la réalisation des études techniques et économiques dans l’optique de desservir les zones rurales non couvertes par le cahier de charges des opérateurs télécoms en activité dans le pays.

3009-41306-cameroun-appel-d-offres-pour-etudier-les-possibilites-de-desservir-les-zones-rurales-non-couvertes-par-les-operateurs-telecoms_L.jpg

Concrètement, apprend-on, ces études consisteront globalement à présenter les contraintes géographiques et logistiques liées à la desserte de ces zones non couvertes ; évaluer le volume et la nature de la demande en service minimal de communication électronique sur le territoire national ; déterminer et exposer sur les technologies les plus économiques à implémenter pour une desserte de ces zones.

Au bout du compte, il est question de formuler des recommandations concrètes en vue de l’implémentation des réseaux par la mutualisation des infrastructures et de la fibre optique dans les zones rurales…

Les cabinets LMT Group Axess, Matrix Telecom et Resytal SA, short-listés dans le cadre de cette prestation, ont jusqu’au 11 octobre 2016 à 12h, pour faire parvenir leurs offres à la cellule des marchés de l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par B. WIECZOREK / Lillybelle