Étiquettes

, , , , , , , ,

Mercredi l’opérateur historique a inauguré son Centre d’expertise en conformité Orange Money (CECOM) en Côte d’Ivoire

XVM39653c34-74f8-11e6-ac5c-63a934f078a7.jpg

En Afrique, Orange est plus qu’un opérateur télécoms. Le groupe s’est imposé dans les services de paiement sur mobile. Un succès qui l’a conduit à franchir une nouvelle étape. Après avoir obtenu un agrément d’Établissement de monnaie électronique (EME) dans quatre pays africains (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire et Guinée) en début d’année, Orange vient de se doter d’une structure dédiée à garantir la sécurité et l’identité des personnes qui réalisent des transactions via ses services. Ce centre d’expertise en conformité Orange Money (CECOM) est situé à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Il a été inauguré ce mercredi.

«Après huit ans d’existence, Orange Money compte 20 millions d’utilisateurs, dont un tiers l’utilise au moins une fois par mois. En juin dernier, nous avons franchi la barre du milliard d’euros de transactions réalisées en un mois», souligne Marc Rennard, directeur général adjoint du groupe Orange en charge de l’expérience client et du mobile banking (et ex-patron d’Orange Afrique Moyen-Orient). «Au Mali, 25% du PIB passe par Orange Money!».

Ensuite, la France

Les problématiques d’identification des personnes et de sécurisation des transactions sont devenues critiques, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. «L’identification des personnes est problématique dans les zones où tout le monde n’a pas une carte d’identité», résume Marc Rennard. Le groupe développe une expertise dans le domaine, en utilisant à la fois des méthodes d’identification digitale (par reconnaissance d’empreinte ou d’iris) tout en prenant en compte la réalité du terrain. Carte d’électeur, livrets de famille, parfois même, attestation du chef de village viennent pallier l’absence de pièces d’identité. Des contrôles sont en outre effectués en permanence avec les listes fournies par les banques centrales.

L’Afrique est le terrain de jeu de prédilection d’Orange dans les services financiers. Certains d’entre eux sont ensuite lancés en France. Orange Money – qui permet d’envoyer de l’argent à un proche et d’en limiter l’usage à certains achats – sera formellement lancé en octobre en France. Le lancement d’Orange Bank, consécutif au rachat de Groupama Banque est lui toujours prévu pour le premier semestre 2017.

Source : Le Figaro

Article sélectionné par : B. WIECZOREK / Lillybelle