Mots-clefs

, , , , , , , ,

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a publié ce mardi son étude annuelle sur la qualité des services mobiles. Free est en queue de classement.

Et le gagnant est… Orange. L’opérateur télécoms historique reste en tête des opérateurs concernant la qualité de son réseau mobile, alors que Bouygues Telecom et SFR sont toujours au coude à coude, Free fermant encore la marche, selon l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) qui a publié ce mardi son étude annuelle sur la qualité des services mobiles.

Selon l’Arcep, Orange affiche de meilleures performances sur la plupart des critères retenus, tandis que Bouygues Telecom et SFR présentent une qualité moindre – quoique proche de l’opérateur historique -, Free se retrouvant pour sa part avec « des résultats sensiblement moins bons sur un grand nombre d’indicateurs », précise l’étude.

2013986_qualite-de-reseau-mobile-orange-toujours-en-tete-web-tete-0211120144451.jpg

Tableaux comparatifs

L’Autorité publie par ailleurs, dans le cadre de son « observatoire de la couverture et de la qualité des réseaux mobiles », un tableau permettant de visualiser les principaux indicateurs et de comparer les opérateurs en fonction des différentes zones d’habitation et des moyens de transport utilisés.

Pour la première fois, l’Arcep va mettre à disposition des usagers l’ensemble des donnés disponibles afin de permettre à « chacun de comparer la qualité des opérateurs, en fonction de ses besoins », sous forme d’open data (données ouvertes à tous).

Vitesse de chargement des pages ou débit disponible selon les différentes zones d’habitations ou sur les grands axes routiers et ferroviaires, qualité de l’appel ou rapidité de transmission d’un SMS, l’Arcep a comparé les réseaux des quatre opérateurs sur une importante variété de critères.

Disparité entre zones rurales

Dans l’ensemble, l’Autorité relève que, si la qualité du réseau 4G s’améliore grâce aux déploiements réalisés, avec un débit moyen de 18 mégabits par seconde (Mb/s) en 2016 contre 14 Mb/s en 2015, il existe une grosse différence entre les zones rurales, où ce débit est resté à 6 Mb/s d’une année sur l’autre, et les zones denses, qui voient pour leur part le débit passer de 22 Mb/s à 30 Mb/s entre 2015 et 2016.

Entre opérateurs, la vitesse peut fortement varier, en zone dense principalement, où Orange propose un débit moyen de 38 Mb/s quand Free n’est pour l’heure qu’à 19 Mb/s, Bouygues Telecom et SFR proposant respectivement 32 Mb/s et 21 Mb/s. un débit important permet un chargement plus rapide des pages de sites ou une meilleure visualisation de contenus vidéos.

Couverture inégale en 4G

En terme de couverture 4G, celle-ci reste très inégale sur l’ensemble du territoire, puisque l’Hexagone n’est couvert qu’entre 21% et 35% en 2016, selon les opérateurs, contre une fourchette comprise entre 15% et 28% un an plus tôt.

« Ce gain de couverture est le fruit des investissements des opérateurs, qui ont, en neuf mois, équipé plus de 6.000 antennes en 4G », précise l’Arcep. « Le déploiement, en particulier en zone rurale, doit se poursuivre, afin de réduire l’écart entre la zone rurale et la zone dense », prévient-elle cependant.

Source : Les Echos

Article sélectionné par : B. WIECZOREK / LillyBelle