Mots-clefs

, , , , , ,

La Qualité de Service sur les réseaux télécoms cellulaires en Afrique est au coeur des préoccupations de LillyBelle et de ses équipes. LillyBelle propose des solutions outillés pour mesurer et améliorer tous les paramètres pouvant influer sur la Qualité de Service réelle et/ou perçue par les abonnés.

La République du Congo est l’un des quatre marchés télécoms, avec le Burkina Faso, la Sierra Leone et le Tchad, pour lesquels le groupe Orange était entré en négociations de rachat avec Bharti Airtel, en juillet 2015. Les échanges entre les deux groupes ne semblent finalement pas avoir abouti à un accord ferme, puisque Christian de Faria (photo), le président du conseil d’administration d’Airtel Afrique, a déclaré qu’Airtel poursuivra ses activités au Congo. Il s’est ainsi confié à Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes et télécommunications, au cours d’une audience qui lui a été accordée en début de semaine, rapporte adiac-congo.com.

1205-38030-le-groupe-bharti-airtel-ne-vendra-pas-sa-filiale-du-congo-a-orange_L.jpg

Au terme de la rencontre, Christian de Faria a déclaré : « Je suis venu faire le point des télécommunications de ce pays avec le ministre, et lui exprimer notre volonté de rester au Congo, puis continuer d’investir dans les nouvelles technologies en formant 5000 jeunes. L’optique étant d’améliorer, via cet investissement, la qualité des services qui est toujours au centre des préoccupations de nos abonnés (…)Nous allons également développer avec la tutelle, des programmes pour faire en sorte que le Congo soit, non seulement à la pointe des technologies, mais surtout leader au niveau de la sous-région. La tutelle nous a garanti son soutien pour développer nos projets futurs ».

Pour l’instant, des quatre marchés télécoms d’Airtel visés en Afrique par Orange, seul le Burkina Faso peut déjà être considéré comme acquis. Le 25 avril, Bruno Mettling, le directeur général adjoint du groupe Orange en charge de la zone Afrique et Moyen-Orient, Mamadou Bamba, le directeur général d’Orange Côte d’Ivoire et Ben Cheick Haïdara, le directeur général d’Airtel Burkina Faso, ont rencontré le président burkinabé, Roch Christian Marc Kaboré, pour lui faire le point sur l’état d’avancement du processus de prise de contrôle d’Airtel Faso par Orange.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par : G.E. THORIN / LillyBelle