Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Le groupe télécoms vietnamien Viettel, déjà présent dans quatre pays d’Afrique dont le Cameroun, le Mozambique, le Rwanda et la Tanzanie, a dévoilé ses intentions pour l’Ethiopie. La société qui est en quête de nouveaux investissements sur le continent a ouvert une représentation à Addis-Abeba, la capitale. Selon Le Dang Dung, le directeur-adjoint du groupe Viettel, dont les propos sont rapportés par Ethpress.gov.et, le bureau ouvert en Ethiopie permettra au groupe télécoms de se préparer aux opportunités de recevoir une licence télécoms.

0605-37901-le-groupe-telecoms-vietnamien-viettel-prospecte-en-ethiopie_L.jpg

Actuellement, l’Ethiopie demeure l’un des rares pays d’Afrique où le secteur télécoms est encore le monopole de l’Etat. Ethio Telecom, la compagnie nationale, y est le seul fournisseur de service fixe, mobile et Internet. L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a déjà appelé à plusieurs reprises les autorités du pays à libéraliser le marché pour susciter la concurrence afin d’améliorer la qualité du service, du taux de couverture réseau, et de faire chuter le coût des services.

A travers l’ouverture d’une représentation en Ethiopie, comme Orange, MTN et Vodafone, Viettel, petit poucet des groupes télécoms présents en Afrique, anticipe sur une possible libéralisation du secteur télécom national dans un futur proche. En effet, l’Ethiope négocie avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour adhérer à l’organisation. Cette adhésion passe par la mise en conformité du pays avec les règles de l’OMC qui prônent le développement commercial.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné : D. BOACHON / LillyBelle