Étiquettes

, , , , ,

 

LillyBelle a participé au 15ème Forum sur la régulation des télécommunications / TIC et le partenariat en Afrique (FTRA 16) du 23 au 25 mars à Abidjan. Le thème abordé de cette année était : les problèmes liés à la réglementation dans une société de l’information sans frontières.

FTRA16 LB.jpeg

A cette occasion, le ministre ivoirien de l’Economie Numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, a appelé à la mise en œuvre de stratégies efficaces pour le développement d’une économie numérique porteuse de valeurs en Afrique.

« Il apparaît de façon indiscutable que les progrès et l’innovation dans le secteur des TIC sur les économies du pays ont été fulgurants des dernières années »

Selon M. Nabagné Koné, au regard de l’impact profond des TIC sur les économies du pays et sur la vie des populations, les enjeux de la réglementation et de la régulation sont nombreux et importants.

Son homologue Guinéen a également déclaré que « les politiques de régulation et de réglementation ne doivent pas s’arrêter au niveau national ». Il a également estimé que « la règlementation de l’écosystème des télécommunications requiert une approche intelligente, coordonnée et régionale. Elle doit avoir des instruments pour l’innovation et aboutir à une convergence devant revêtir la dimension humaine », a-t-il ajouté.

Pour cela, il s’agit de revoir les modèles économiques d’une économie qui prennent en compte les spécificités de chaque pays et qui permettra de réduire ou supprimer les coûts de transit, d’asseoir une transparence fiscale pour réussir le pari des investissements massifs, de créer une transversalité entre ce qui se passe dans chaque secteur et d’intégrer les approches. Elle devra pemettre aussi d’implémenter des dynamiques nouvelles qui tiennent compte de l’aspiration de la population, d’aller au-delà de la peur et des questionnements.

Bilé Diéméléou, le directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunication / TIC en Côte d’Ivoire (ARTCI) et Brahima Sanou, le directeur de Développement des Télécommunications à l’Union Internationale des Télécommunications (BDT/UIT) ont tour à tour insisté sur la nécessité d’adopter une approche nouvelle pour les réglementation des TIC.

LillyBelle est le fournisseur leader d’outils et service auprès de nombreux régulateurs en Afrique Subsaharienne, Centrale et au Magreb et entend bien approfondir sa stratégie de promiximité par l’implantation de nombreuses filiales en Afrique et surtout diversifier ses offres de services et de produits à forte valeur ajoutée.

Article rédigé par : V. SAMASSI / LILLYBELLE