Étiquettes

, , , , , ,

Dans un entretien accordé au journal algérien Liberté, le président directeur général du groupe télécoms VimpelCom, actionnaire à 49% dans Djezzy, a dévoilé que la filiale sera « absolument tournée vers le numérique pour les prochaines années ». C’est dans l’optique de reprendre sa place d’opérateur leader, quelque peu perdu à cause du retard dans le déploiement et la commercialisation de la 3G.

1804-37432-pour-jean-yves-charlier-pdg-de-vimpelcom-l-avenir-de-djezzy-est-tourne-vers-le-numerique_L

« C’est un milliard de dollars que nous projetons en termes d’investissements sur les cinq années à venir. Lorsque je dis investissements, c’est d’abord la modernisation de notre réseau 2G et, bien entendu, adopter la 4G avec l’idée de rattraper le retard que nous avons accusé dans le lancement de la 3G. Nous voulons être carrément en position de leader sur la 4G, et c’est une volonté clairement affichée. Il faut ajouter à cela des investissements dans les nouveaux métiers numériques. Cela va être quelque chose de passionnant pour le FNI et pour nous-mêmes de pousser les nouveaux métiers et de nouvelles opportunités pour l’ensemble des consommateurs en Algérie », a expliqué le patron du groupe russo-norvégien.

Pour ce qui est du numérique vers lequel s’est tourné Djezzy, selon Jean-Yves Charlier, il s’agit du haut débit  mobile, de la mobilité, de la banque en ligne, du micro-paiement, du cloud computing, du big data, etc. Bien entendu, pas tout cela à la fois « puisqu’il faut pouvoir placer ses pions les uns après les autres », a indiqué le patron de VimpelCom.

Selon Jean-Yves Charlier, « le big data pour nous est absolument essentiel, nous sommes en train d’investir des sommes tout à fait considérables au niveau du groupe pour faire en sorte que nous puissions comprendre nos clients comme une société internet américaine. C’est-à-dire que nous avons énormément de données sur nos clients, puisque nos clients utilisent nos réseaux toutes les minutes de la journée. Mais il faut reconnaître que nous n’exploitons pas suffisamment ces données clients pour leur offrir de meilleurs services et une plus grande qualité de service. Or l’enjeu du big data est essentiel pour Djezzy dans les années à venir, et nous ferons des investissements considérables en la matière.»

Pour le cloud computing, le PDG  révèle que l’objectif est « non pas seulement de servir les consommateurs algériens en tant que particuliers mais aussi les entreprises. Nous voyons là une opportunité significative à mieux servir les entreprises au sens large. Dans le groupe, nous faisons deux milliards de dollars dans le monde des services pour les entreprises. C’est dire que c’est réellement un vecteur de croissance et il faut, bien entendu, offrir, je le souligne encore une fois, plus que des services de télécommunications pour ces entreprises

En somme, il s’agira de faire en sorte que « Djezzy soit reconnue bien au-delà du mobile en Algérie, et c’est là l’enjeu fondamental. Djezzy deviendra le leader du digital en Algérie ».

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par : D. BOACHON / LillyBelle