Mots-clefs

, , , , , ,

LillyBelle accompagne les régulateurs et les opérateurs de la zone Afrique en leur fournissant des solutions adaptées pour contrôler la capacité, la performance et la Qualité de Service sur leur réseau et pour toutes les technologies de la 2G à la 4G+

Dans un entretien accordé au journal Togo Matin, la ministre togolaise de l’Economie numérique, Cina Lawson, a déclaré que le gouvernement prévoit de lancer le processus d’attribution de la licence 4G cette année. En 2015, le lancement de cette technologie mobile avait déjà été évoqué par la ministre. Togo Cellulaire, la branche mobile de l’opérateur historique Togo Telecom, avait même suscité un grand engouement chez ses abonnés en annonçant leur futur accès à la 4G. Mais rien ne s’est concrétisé par la suite.0802-35706-d-apres-cina-lawson-le-togo-veut-lancer-le-processus-d-attribution-de-la-licence-4g-cette-annee_L

Pour Cina Lawson, l’effectivité du lancement du processus d’attribution de la licence 4G au Togo dépendra de « l’engouement des investisseurs à opérer sur notre marché et aussi de la capacité d’absorption des services 4G au regard des besoins spécifiques du marché togolais. A cet égard, le ministère a lancé une étude d’opportunité d’octroi des licences 4G en novembre 2015. Les résultats de cette étude permettront au Gouvernement de prendre des décisions éclairées ».

Actuellement, le Togo semble ne pas avoir épuisé tout le potentiel que peut offrir la technologie 3G avant de passer à la 4G. Le segment qui était monopolisé par Togo Cellulaire depuis 2011 vient juste de s’ouvrir à la concurrence avec l’acquisition de la licence 3G par Moov, second opérateur télécoms du pays. Maintenant, ce sont tous les consommateurs togolais qui pourront expérimenter la 3G qui ne couvre même pas encore 50% du pays.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par GE.THORIN / LillyBelle