Étiquettes

, , , ,

LillyBelle, dans la cadre de sa mission avec les acteurs des télécommunications propose des solutions pour mieux appréhender les problèmes de tarification et de fraude sur les réseaux de télécommunications.
LillyBelle travaille déjà avec l’ARCEP Gabon sur de nombreux projets.

On apprend que l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep) a interpellé une demi-douzaine de personnes impliquées dans la fraude à la SIM Box. Cette fraude que les pirates utilisent pour détourner le trafic international entrant.

1412-34526-le-gabon-interpelle-six-personnes-impliquees-dans-la-fraude-a-la-sim-box_L

Le site d’informations rapporte les propos de Serge Essongue Ewanpango, le secrétaire exécutif de l’Arcep, qui indique que des jeunes gabonais figurent dans ces interpellations. « Hier encore (09 décembre 2015, ndlr), nous avons interpelé une personne qui avait un équipement qui permettait d’envoyer 360 communications par des voies que nous appelons des voies détournées. Ce monsieur vient polluer le réseau d’un opérateur. Cet opérateur n’a pas prévu cela. Je prends un seul cas, mais imaginez que l’on multiplie cela par dix ou par 20. C’est un problème. (…) Il y a eu quelques jeunes Gabonais dans les six ou sept interpellations que nous avons déjà faites », affirme Serge Essongue Ewanpango.

Dans ce dossier, est présentée la stratégie mise en place par le Gabon pour lutter contre la fraude à la SIM Box, qui débarque ainsi à Libreville après un bon nombre de pays en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par GE.THORIN / LillyBelle