Mots-clefs

, , , , , , , ,

LillyBelle propose des solutions adaptées permettant notamment une meilleure anticipation et une gestion optimum de la capacité dans le cadre d’un partage d’infrastructure radio entre plusieurs opérateurs.
Pour plus d’information, nous contacter.

L’opérateur historique des télécommunications Tunisie Telecom et l’opérateur de téléphonie mobile qatari Ooredoo ont signé un accord de partage de leur infrastructure radio ce 9 octobre 2015. A travers cette opération, les deux entreprises utiliseront aussi bien les équipements que les fréquences assignées de chaque opérateur pour acheminer les services télécoms de l’autre dans les zones du pays où son réseau n’est pas présent. On parle ici du réseau 3G.

0910-32992-tunisie-telecom-et-ooredoo-ont-signe-un-accord-de-partage-d-infrastructure-radio_LEn termes financiers, un tel accord est une aubaine pour les deux sociétés télécoms.
Il va réduire de manière significative les dépenses pour l’extension réseau, permettant ainsi aux deux opérateurs de concentrer plus leurs investissements sur l’amélioration de la qualité des services. Plus besoin de se lancer dans de vastes chantiers de construction de tours télécoms dans des zones où l’un des partenaires est présent.
Il suffira juste à l’autre partenaire d’utiliser le réseau de son associé.
Autre profit, les dépenses en maintenance du réseau seront réduites puisque partagées entre les deux sociétés télécoms.

Pour les consommateurs de services télécoms, le bénéfice n’est plus à démontrer.
Ils pourront désormais accéder plus aisément aux services télécoms de Tunisie Telecom ou d’Ooredoo à travers le pays. Tunisie Telecom ayant une des plus large couverture réseau du pays.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par GE.THORIN / LillyBelle