Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Le 10 septembre 2015, Iman Houda Feraoun (photo), la ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, a déclaré que l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) a donné son accord de principe pour l’accélération du déploiement de la 3G en Algérie.
La ministre s’exprimait ainsi au cours d’un point de presse organisé au terme de sa visite des sièges des opérateurs télécoms Ooredoo et Djezzy.

1409-32302-algerie-les-operateurs-telecom-ont-l-accord-de-l-arpt-pour-accelerer-le-deploiement-de-la-3g_LL’accord de principe de l’Artp intervient quelques jours après que le ministère de la Poste et des TIC ait demandé à l’Arpt d’examiner l’éventualité d’une accélération du rythme de déploiement de la 3G dans le pays. Plusieurs parties du pays, malgré l’attribution de la licence 3G aux opérateurs télécoms en décembre 2013, demeurent encore couvertes par le réseau 2G. Selon le cahier des charges signé par les trois opérateurs de téléphonie mobile- Mobilis, Ooredoo et Djezzy- les sociétés télécoms ont un délai de sept ans pour couvrir la totalité du territoire national à partir de l’attribution définitive des licences 3G.

Pour le ministère, une accélération de la couverture 3G permettrait à toute l’Algérie d’être rapidement arrimée au haut débit et d’entreprendre en avance le développement de plusieurs sous-segments comme l’e-commerce, les services à valeur ajoutée, etc.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par GE.THORIN / LillyBelle