Étiquettes

, , , , , , , , ,

D’après Gbenga Adebayo, le président de l’Association des opérateurs télécoms détenteurs de licence du Nigeria (ALTON), « l’énergie est le défi des détenteurs de tours télécom. Avec le coût du diesel qui est élevé, aujourd’hui vous l’achetez à 140 nairas le litre (0,70298 dollars), demain vous l’achèterez à 150 nairas le litre (0,75325 dollars). Ces coût ne sont pas sans conséquences et affectent les affaires ».
Il réagissait ainsi à une enquête de Nigeria CommunicationsWeek qui révèle que les opérateurs télécoms dépensent 175 millions de nairas (880 174 dollars) au quotidien pour approvisionner toutes les tours télécoms en diesel.

2408-31605-nigeria-les-operateurs-depensent-au-quotidien-pres-d-1-million-en-carburant-pour-les-tours-telecoms_LSelon les découvertes de Nigeria CommunicationsWeek, une tour télécom qui abritent 3 à 5 stations télécoms utilise un générateur diesel de 20 KVA, tandis qu’une tour télécoms qui n’abrite qu’une seule station de base fonctionne avec un générateur de 15 KVA. Ces deux consomment chacun 50 litres de diesel par jours pendant les périodes où les problèmes d’électricité sont accrus.
Chaque générateur fonctionne pendant 20 heures.
Dans le pays, il existe 25 000 tours télécoms.
Toutes ces infrastructures ont alors besoin au quotidien d’1,25 million de litre de diesel, soit 175 000 000 millions de nairas.

Pour Lanre Ajayi, le président de l’Association des compagnies télécoms du Nigeria ((ATCON), le problème énergétique du Nigeria est la principale cause de la mauvaise qualité de service et du coût élevé des communications dans le pays. Les opérateurs ne peuvent pas investir à perte en installant de nouvelles tours télécoms qui seront de nouvelles charges pour eux.

Source : Article Ecofin

Article sélectionné par D.BOACHON / LillyBelle