Mots-clefs

, , , , ,

L’opérateur vietnamien de téléphonie mobile Viettel, lancera ses activités télécoms en Tanzanie au mois d’octobre 2015. Actuellement, la société qui compte opérer sous le nom Halotel est dans la phase finale de construction de son infrastructure.

La société, dès le démarrage de ses activités, compte offrir à ses clients, en plus de la voix et de la data, des services à valeur ajoutée et personnalisés dès le premier jour de la mise en service de son réseau. C’est en octobre 2014 que Viettel a obtenu la licence globale des télécoms en Tanzanie.

1908-31480-tanzanie-viettel-lancera-ses-operations-dans-le-pays-en-octobre-sous-le-nom-halotel_LDans sa stratégie pour la Tanzanie, Viettel compte être présent dans les 26 provinces du pays. L’entreprise télécom couve également l’ambition d’être présente au-delà des grandes villes et d’apporter les services télécoms dans les zones rurales et les localités enclavées, où les autres opérateurs télécoms ne sont pas du tout ou alors sont peu présents.

Dans les cinq à dix ans, Viettel veut avoir la plus large couverture réseau de Tanzanie. L’opérateur prévoit la construction de 13 000 kilomètres de fibre optique qui porteront à 21 000 kilomètres la longueur totale du réseau tanzanien. La société pourra alors détenir, selon ses plans, « le plus grand nombre d’abonnés et les revenus les plus importants ».

Mais, les activités de Viettel en Tanzanie ne seront pas une promenade de santé. La compagnie vietnamienne devra faire face à sept concurrents qui désirent eux aussi se faire une place de choix dans le marché national. Dans un pays de  45 millions d’habitants dont 28,8 disposent d’un téléphone mobile (soit un taux de pénétration de 64%), le marché est dominé par Vodacom, Tigo et Bharti Airtel. TTCL, Zantel d’Etisalat, Benson et Smart sont les opérateurs mineurs.

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par D.BOACHON / LillyBelle