Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Intervenant hier au premier débat général du Symposium mondial des régulateurs du secteur des télécommunications (GSR 15) qui se tient à Libreville au Gabon, Christian de Faria, directeur Afrique du groupe indien Airtel, a titillé les régulateurs de télécommunications. D’après lui, « les régulateurs ne remplissent pas toujours leur rôle de régulation dans certains pays africains. Les régulateurs ne sanctionnent pas certains opérateurs qui ne remplissent pas leur cahier de charges », a-t-il lancé lors de son exposé. Toute chose qui, d’après lui, ne bénéficie pas au développement des télécoms et conduit plutôt à une « lost – lost situation » au lieu d’une situation « gagnant-gagnant » à la fois pour les régulateurs et les Etats d’une part et pour les opérateurs et les abonnés d’autre part.

1006-29690-le-coup-de-gueule-de-christian-de-faria-aux-regulateurs-telecoms_LChristian de Faria a également profité de la tribune du GSR 15 pour condamner la perception qu’ont parfois certains régulateurs des opérateurs de téléphonie mobile. « Les opérateurs sont traités comme des délinquants, parce que nous gagnons de l’argent », a-t-il observé. Dans la réalité, laisse-t-il entendre, c’est tout autre chose et c’est une fausse perception. « Nous participons au développement des pays !», s’est-t-il défendu.

Sponsor officiel du GSR 2015, la direction Afrique d’Airtel a baissé le ton en soirée lors du dîner que le groupe indien a offert aux régulateurs télécoms. Moment propice pour Christian de Faria de présenter les activités et les actions du groupe indien dans ses 17 opérations en Afrique. Aux abonnés d’Airtel Gabon, il a promis le lancement de la 4G d’Airtel Gabon avant la fin de cette semaine, soit au plus tard le 13 juin 2015.
Mais, pour le moment, a-t-il précisé, seule la ville de Libreville va expérimenter cette technologie. Le reste du pays sera progressivement connecté à la 4G.

Les régulateurs télécoms des pays membres de l’UIT sont en effet réunis à Libreville au Gabon du 09 au 11 juin 2015 pour partager les meilleures pratiques de régulation et discuter avec les opérateurs et acteurs du secteur des problématiques de l’heure. Parmi les sujets abordés cette année, on peut noter « l’argent sur mobile »,  « le monde nouveau des services financiers numériques », le « tout-Internet », « enjeux et perspectives, stratégies innovantes pour promouvoir l’inclusion numérique », la « cyberaccessibilité », la « taxation et économie numérique » ou encore, l’interopérabilité dans l’écosystème numérique. Le thème général Symposium mondial des régulateurs est : «Attention à la fracture numérique ! Mesures d’incitation réglementaires visant à concrétiser le potentiel du numériques. »

Source : Agence Ecofin

Article sélectionné par GE.THORIN / LillyBelle