Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Malgré sept opérateurs télécoms, bientôt huit avec Viettel, qui se disputent un marché télécoms d’un potentiel de 25 millions abonnés, la qualité des services télécoms demeure mauvaise. Pour résoudre une fois pour toute ce problème et permettre à tous les Tanzaniens, où qu’ils soient, de pouvoir accéder aux services télécoms de n’importe quel opérateur, le gouvernement travaille sur une loi relative au partage d’infrastructures.

antenna-316311_640D’après les explications de l’Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA), le nouveau système est attendu pour 2016, après consultation de tous les acteurs du secteur national des télécommunications. Une fois effective, tous les opérateurs qui n’ont pas d’équipement dans une partie du pays pourront compter sur celui des concurrents présents pour y acheminer leurs services et permettre ainsi aux populations d’avoir le choix entre les services et de les payer à bas coûts, sur une plus large partie du pays.

John Nkoma, le directeur de l’organe de régulation des télécommunications, a expliqué que le partage d’infrastructure est inévitable dans un contexte où la demande des populations en moyens de communication s’accentue, mais se heurte à la difficulté des opérateurs télécoms à  être  présents partout où besoin se fait sentir. Avec le partage, tout le monde est gagnant. Les abonnés ont accès aux services, les meilleurs opérateurs voient leur nombre d’abonnés grimper, l’Etat perçoit des taxes plus élevées.

Source: http://www.agenceecofin.com/

Article sélectionné par GE.THORIN/LillyBelle