Étiquettes

, , , , , , , , ,

L’Union Internationale des Télécoms apporte son soutien à la technologie de radiocommunication, après un lobbying intensif d’Intel, son principal promoteur. Les fréquences réservées aux autres technologies 3G vont être ouvertes au Wimax.

Wimax

Lillybelle est l’un des rares fournisseurs d’outils présents sur ce segment technologique avec des produits compatibles, notamment avec ses solutions Xcal d’Accuver et Actix.

A cet effet, tout opérateur ayant déployé cette technologie pourra compter sur les solutions et l’expertise de Lillybelle pour un accompagnement sur ses projets et besoins en ce sens.

Le Wimax obtient une nouvelle reconnaissance officielle : l’union internationale des télécom, une agence dépendant des Nations Unies, vient de classer cette technologie parmi les standards mobiles de troisième génération. Concrètement, cela signifie que les fréquences allouées à d’autres technologies 3G peuvent désormais être aussi attribuées au Wimax.

Rappelons que le Wimax (Worldwide Interoperability for Microwave Access) est une technologie de radiocommunication différente du Wi-Fi, c’est à dire qu’elle permet de transporter des données sur une plus longue distance, à des débits pouvant atteindre jusqu’à 70 mégabits par seconde (Mbps) si aucun obstacle ne vient freiner sa propagation. Une norme mobile du Wimax (802.16 e) a déjà été adoptée par l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) en 2005. Elle permet aux fabricants de s’assurer que leurs produits équipés de cette technologie soient compatibles entre eux.

Par ailleurs, les outils de test sur les réseaux et ceux servant à l’analyse des dits-tests se doivent d’être également compatibles avec d’une part cette technologie, et d’autre part avec les terminaux destinés à des tests de qualité des réseaux en vue de leur optimisation.

Lillybelle apparaît également à ce stade comme un acteur clef disposant de solutions et outils compatibles Wimax, et capables donc de fournir à ses clients des terminaux adaptés à cette technologie.

Il est aussi bon de rappeler que l’annonce de cette validation par l’UIT est une bonne nouvelle pour Intel, principal promoteur du Wimax, avec Samsung, Motorola et Nokia.

Il faut aussi noté que le Wimax a déjà convaincu une partie de l’industrie, puisque Lenova, Acer et d’autres fabricants de PC se sont également engagés à intégrer des puces Wimax fabriquées par Intel dans leurs produits.

Source : Article adapté, tiré du magazine RESEAU TELECOM Network N°26 de Nov/Déc 2007 Page18

V.SAMASSI