Mots-clefs

, ,

Bouygues Telecom a indiqué le 5 février qu’il préparait le lancement d’une nouvelle version améliorée de la 4G qui permettra, à partir de fin 2015, d’accéder à des débits deux fois plus rapides qu’avec la 4G traditionnelle.

L’opérateur Bouygues Telecom a annoncé le 5 février qu’il préparait le lancement d’une nouvelle version améliorée de la technologie mobile 4G qui permettra, à compter de la fin 2015, d’accéder à des débits deux fois plus rapides qu’en 4G traditionnelle.  Débit, couverture, tarifs : la 4G, qui a séduit environ 10 millions de Français, est l’un des terrains d’affrontement du moment entre opérateurs télécoms rivalisant d’annonces pour séduire des clients de plus en plus consommateurs de données sur leurs appareils mobiles.

antenne-relais

Après la 4G+ proposée depuis quelques mois par Orange, Numericable-SFR et Bouygues Telecom, la filiale de Bouygues prépare déjà l’après avec la « 4G++ » qui offrira des débits allant jusqu’à 330 mégabits, soit le double de la 4G dans sa version de base. « Nous serons les seuls à pouvoir faire cela en France », a expliqué Jean-Paul Arzel, directeur des réseaux de l’opérateur lors d’une présentation de presse.

 

Trois types de bandes de fréquences

Bouygues Telecom pourra atteindre un tel débit en combinant trois types de bandes de fréquences, en 800, 1800 et 2600 mégahertz, un portefeuille qu’il est le seul à posséder parmi les acteurs français.  Il faudra toutefois disposer de téléphones compatibles pour bénéficier de cette 4G augmentée, les premiers modèles étant attendus pour la fin 2015.  Cette innovation nécessitera plusieurs centaines de millions d’euros d’investissements étalés sur plusieurs années de la part de l’opérateur qui mise notamment sur la 4G pour enrayer la baisse de ses revenus et de ses marges.

Si le très haut débit mobile est proposé sans surcoût dans les tarifs de l’opérateur, il entraîne une augmentation de la consommation de données chez ses clients : plus de 2 gigaoctets en moyenne contre 600 à 700 mégaoctets chez les abonnés 3G.  Fortement impacté par la guerre des prix provoquée par l’arrivée de Free (Iliad) dans le mobile en 2012, Bouygues Tel espère que ses clients 4G seront de plus en plus nombreux à migrer vers des forfaits plus généreux en données et donc plus chers ou à acheter des recharges de données.

Bouygues Telecom, cible potentielle dans le jeu de la consolidation 

Toujours au chapitre des innovations, l’opérateur prévoit aussi de donner accès à ses clients, à compter du deuxième semestre, à la technologie VoLTE (Voice over LTE) qui permet de passer des appels en utilisant la puissance de la 4G, au lieu d’être rebasculé sur les réseaux 2G et 3G comme c’est le cas actuellement. Déployée en Asie et aux Etats-Unis, elle se fait pour l’instant encore rare en Europe.

« On sera probablement les premiers en France à avoir cette technologie sur le terrain », a assuré le directeur des réseaux de l’opérateur qui est fréquemment présenté comme une cible potentielle dans le jeu de la consolidation. Bouygues Telecom publiera ses résultats 2014 en même temps que ceux de sa maison mère Bouygues, le 25 février.

Source: usine-digitale.fr